La solidarité dans le référencement ?

Parfab

Le référencement et la solidarité

poignee de main seo

 

Le traumatisme créé par Google après l’algorithme Penguin 1 n’a pas laissé la sphère SEO indifférente, à tel point que l’esprit de partage (notamment via des annuaires ouverts à tous comme la glorieuse époque des FreeGlobes disponibles par milliers) a presque disparu. Chacun travaille dans son coin dans un stress et une paranoïa totale alimentée par Big Brother.

Tendance 2015 : le retour des échanges et de l’humain

Lors de la conférence « We Love SEO« , j’ai tout de même eu la sensation qu’un vent nouveau soufflait sur le SEO, même si de nombreux référenceurs et e-commerçants sont « traumatisés du lien » comme le dit si bien mon ami Patrice de l’agence seo sitepenalise.fr (son twitter : https://twitter.com/SitePenalise), ils commencent à se rendre compte que Google les a quand même bien mené par le bout du nez pendant de nombreux mois, et que sans netlinking de qualité, un site ne bouge pas des masses…

Mais alors ces liens de qualité, on les trouve où ?

La peur aidant, plus personne n’ose déposer un lien, les annuairistes ont même parfois tendance à passer l’intégralité de leurs liens en NoFollow pour éviter la pénalité pour liens sortants factices. Pourtant il faut aller de l’avant, et afin de travailler en confiance, les travailleurs du web ont recours aux bonnes vieilles méthodes ancestrales pour s’échanger des bons plans, ils discutent entre eux « autour d’une bière » et ça se termine bien souvent en une bonne poignée de main, loin de tout échange digital. Ce cher Google en voulant créer une sorte de prohibition du lien a t-il finalement rapproché les travailleurs du web ?

6 commentaires pour l’instant

guillaumedtPublié le1:57 - Déc 4, 2014

Totalement d’accord avec ton analyse, je constate de plus en plus cet échange « IRL » de liens et de bons plans. Autrement dit, difficile de faire du SEO si on a pas un réseau de contacts solide !

BorisPublié le2:21 - Déc 4, 2014

Faut arrêter avec Google nous mène en bateau, Google est mauvais etc etc. C’est les black référenceurs qui ont fait de la merde du coup Google a du intervenir. Et si Google priorise les contenus et les liens de qualité c’est parce que pas mal de site rankaient en automatisant la production de lien et en dupliquant le contenu pour passer devant alors que leur site web était pourrie.
Tu ne peux accuser les expert en sécurité informatique WP d’encourager le hackage de leur CMS ou dire que WP c pourrie parce pas sécurisé. Ils posent des bases, les hackeurs les détournent alors on créé de nouveau filtres de sécurité. C’est pareil pour Google. Les gens font les con dessus parce que c’est le moteur de recherche le plus utilisé. Pareil pour les pc par exemple.
Le problème c’est qu’avec le numériques c’est plus rapide qu’en physique d’analyser les faiblesses d’un algorithme et les exploiter a mort que de corriger et renforcer la protection de son algo.
L’histoire c cimple : Google veut un web rentable, de qualité pour les internautes. Au debut les référenceurs de base étaient plutot la pour aider les entreprises à comprendre comment fonctionne Google et mettre leur site en accord avec, ensuite y’a eu la concurrence et les seo ont du exploiter les failles de l’algo pour rester concurenctiel avec les black seo qui se permettaient ces conneries et ca marchait bien (annuaires gratuits, créations de sites satelites, automatisation de posts de commentaires …). Google à vu le bordel que ct alors il a mit des filtres. Maintenant ceux qui faisant des conneries doivent travailler la qualité (il continue d’exister des bon plan pour exploiter l’algo Google) parce que la bourinnage ca marche plus.
Les deux seules conneries que je reproche a Google mais que je comprends c’est la pénalisation sur les ancres exacts (j’aime bien quand je navigue savoir exactement là où je clic, une ancre « soupe au pistou » me parle plus que « cliquez ici ») mais bon vu que les black ref ont bourriner la dessus Google n’a pas eu le choix, et la seconde c’est la desindexation du contenus caché (tout ce qui est tableau, acordéon et tout autres trucs vachement pratique pour mieux organiser les pages et permettre a l’internaute de directement avoir ce qu’il veut)

MarcPublié le2:57 - Déc 4, 2014

C’est la loi du marché.

Quand il n’y a pas beaucoup de compétition sur un secteur comme c’était le cas en référencement il y a 10 ans, les acteurs en place peuvent se permettre de copiner. Surtout quand les tactiques faciles et pas chères pour se positionner existent : là il n’y a aucun souci à partager les plans sur internet.
Par contre, quand tout le monde se met sur le créneau, la tension commence à se sentir.

1/ compétition très forte sur tous les fronts : agences de réf, référenceurs indépendants, consultants webmarketing, web-agencies : tout le monde mange à tous les rateliers, même les rédacteurs font du seo sémantique avec analyse statistique aujourd’hui et les blogueurs vendeurs de rêve n’en parlons pas…
2/ le marché est instable à cause de google, ce qui fait que les bons plans sont cramés en 2h et que tout le monde copie ce que font les autres

Avec un tel contexte, comment parler de solidarité ? Et solidarité face à quoi ?

A Google ? pfffffff…
face aux prospects alors ? re-pffff car les SEO sont les premiers à dénigrer le travail fait par d’autres. Et avec Penguin et les ancres exactes, facile de dire « Ohhh làlà c’est une catastrophe l’agence de référencement naturel XYZ vous a fait des liens partout avec l’ancre ‘jantes alu 17′ pas chères’ !!!! Il faut tout enlever et reprendre à zéro ça va vous coûter des milliers d’euros ».

Enfin, l’article se veut optimiste, c’est bien.
Mais attention aux coups-bas. Même dans les séminaires et autres conférences SEO, on serre des mains et on boit des verres, c’est vrai et c’est sympa, mais il ne faut pas oublier que bien peu de ces relations durent dans le temps. Alors que c’est ce dont le référencement naturel a justement le plus besoin !

MidoriPublié le6:08 - Déc 4, 2014

Que de réactions face à cet article ! C’est comme partout, il y a des gens qui vont se serrer les coudes, et d’autres qui vont se tirer dans les pattes, je rêve aussi d’un monde meilleur, mais l’humain est il fondamentalement bon, ça c’est une autre histoire…

MaxPublié le10:35 - Déc 4, 2014

En même temps, la parano ambiante laisse de la place, beaucoup de bourrins ont changé de métier. Entre les effets d’annonce de Google et la réalité il y a une marge qui peut être exploitée de façon minimaliste. Quand à la solidarité, je ne vois pas vraiment de changement, à part rabâcher que le contenu est roi, et d’encourager un fabricant de fosses sceptiques à créer du contenu de qualité, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. La langue de bois reste de rigueur. L’ironie du sort c’est que le NSEO est en passe de devenir plus rentable que le SEO en termes de linking pur et dur. Dans les domaines très compétitifs, il faut avoir le coeur bien accroché pour régater avec des sites non jetables. Beaucoup de SEO se sont reconvertis dans les outils et les formations ou les audits, c’est une position moins risquée, car au final, même le SEO le plus talentueux ne peux pas garantir qu’il ne va pas flinguer les sites de ses clients. Donc dans un sens oui, il y a plus de partage au niveau reporting, suivi, outils et formations, mais au final ça ne sert pas à grand-chose.

BorisPublié le12:18 - Déc 5, 2014

L’a pas tord Max =) depuis les 9 mois que je fais du SEO 80% des articles disent la même chose : faites des contenus de qualité et des liens de qualité (et pensez ROI ce qui est assez logique).

C’est vrai que la strat de cocon sémantique à l’air pas mal et pérenne, sauf si on en abuse. ça l’avantage d’enrichir le site.

Les SEO se reconvertissent aussi pas mal en tant que trafic manager ou webmarketeur aussi.

Pour ce qui est de flinguer des sites, en général c’est quand on met les mains dans le cambouis pour rester concurrentiel et qu’on se lance en black/grey hate seo qu’on les fait tomber.
Je n’ai pas entendu d’histoire de gens qui font du bon SEO et qui font tombé leur site (mais qui se sont prit du NSEO oui)

Les commentaires sont fermés.